Youtube

Fabriquer ses souvenirs de vacances, une tendance slow life

Fabriquer ses souvenirs de vacances, une tendance slow life

On adore ramener des souvenirs de nos vacances. Mais cet été, la petite fabrique à souvenirs, c’est notre imagination !  

Chic, c’est bientôt les vacances ! Encore quelques petits jours d’école pour les uns, de bureau pour les autres, et on plie bagages. Direction : l’été ! Et on l’aime tant cette saison, que l’on voudrait la mettre dans un bocal, pour l’ouvrir les jours où le ciel fait grise mine. Bonne nouvelle : mettre l’été « en bocal », c’est possible 🙂 L’idée : chercher l’inspiration dès maintenant, pour ramener de quoi fabriquer des souvenirs uniques. Ça évitera aussi les achats de gadgets qui n’ont en fait rien de local, n’étant pas fabriqués sur place.   

Commençons par prendre au mot l’idée de l’été en bocal : la tendance bocal, qui fait fureur depuis quelques mois, s’applique aux souvenirs. Pour une version « vacances à la mer » simple et sympa , on a besoin d’un bocal transparent (pas trop étroit, avec une fermeture, chez Hema ou Ikea, ou bien une bonbonnière), qu’on tapisse de sable (penser : ramener une petite poignée de sable sur notre plage préférée J). Y planter 4-5 photos souvenir petit format, éventuellement deux timbres, semer quelques petits coquillages typiques. Voilà un bocal rempli de jolis souvenirs, qui peut débuter une collection très déco.

Toujours avec des coquillages ramassés sur la plage ou en pêche a pied, les bougies coquillages font vraiment de l’effet sur une table. Il y a ici un tuto (en anglais, mais avec les photos pas de souci). Amandes de mer, petites arches, pétoncles… rayées ou crénelées, bruns, les coquillages de nos côtes sont d’une telle variété, ça va être beau ! On les mixe ou on essaie de rassembler des identiques, selon l’effet souhaité. Coquillages encore et toujours – ils peuvent servir à plusieurs DIY, et les enfants aiment tellement les ramasser ! Il faut bien nettoyer et sécher la coque, puis avec des feutres à pointe ultra-fine, on propose aux enfants de tracer des yeux et une bouche, donnant vie à des petits amis trop choux. Pour les grands, on optera pour du tatoo art sur galets.

Là où il y a des galets, il y a surement aussi des sables colorés à portée de main ;). Une fois ramenés à la maison, direction un nouveau bocal, où chaque strate correspondra à un voyage. Ca évoque encore plus le voyage quand les noms et les dates sont écrits sur une étiquette. Et quand c’est plein on recommence !

Autre DIY Slow life : le cadre mural façon « concentré de voyage ». En matériel, on a besoin essentiellement d’un cadre profond à bords épais . Il peut accueillir des superpositions d’objets comme en scrapbooking : tickets d’entrée au musée, plombs de pêche, tube de sable, fleur séchée… tout ce qui rappelle ces vacances ! Le « fond » du cadre, c’est le nom du lieu de vacances découpés dans photos phare du voyage. Marseille, sa Bonne mère, le Vieux Port et les calanques, ferait un cadre canon ! Par ici les bons plans à Marseille !

Aaaaah, les vacances <3 !

 

 

 

 

Share and Enjoy