Youtube

Rencontre avec Antoine, responsable animation

Rencontre avec Antoine, responsable animation
Pocket

Instant coulisses, portrait de salari√©. Aujourd’hui, nous allons √† la rencontre d’Antoine, notre Responsable animation √† Orci√®res Merlette !

Bonjour Antoine, tu es responsable animation √† Orci√®res Merlette. Quel est ton parcours ?

J‚Äôai 27 ans et je viens de Thonon-Les-Bains (74). Je me suis orient√© dans la fili√®re audiovisuelle et m√©tiers du son en travaillant dans des th√©√Ętres, salles de spectacle et des festivals en plein air… En 2013 j‚Äôai d√©but√© une formation pour animateur et technicien son et lumi√®re puis une autre formation en tant qu‚Äôanimateur d‚Äôactivit√©s touristiques et de loisirs. J‚Äôai commenc√© √† travailler au Pueblo Andaluz (Marbella, Espagne) avec le Club 3000 (Touristra Vacances).

J’ai rejoint Les Villages Clubs Du Soleil en décembre 2015 en tant qu’animateur et technicien son et lumière sur le site de Superbagnères. L’ambiance m’a convaincu d’y rester pour les saisons suivantes. En janvier 2017, je suis passé responsable d’animation !

J‚Äôai ensuite encha√ģn√© les saisons d‚Äô√©t√© et d‚Äôhiver √† Superbagn√®res √† ce poste jusqu‚Äô√† ce mois de d√©cembre 2018 o√Ļ j‚Äôai rejoint le VCS d‚ÄôOrci√®res-Merlette en compagnie du directeur que j‚Äôai choisi de suivre et de quelques anciens coll√®gues.

Quelles sont les choses que tu apprécies particulièrement dans ton travail ?

J‚ÄôAIME ‚ÄúMe balader avec une licorne gonflable et un costume de f√©e.‚ÄĚ

Ma folie pour l’animation a commencé en Espagne quand j’ai commencé à acheter mes propres costumes. Depuis, je me balade avec 3 valises remplies entièrement avec une soixantaine de costumes, dont 4 avec des moteurs à gonfler ! Quand j’achète un costume, la première fois que je le porte, je me regarde dans un miroir, et si ça me fait rire c’est que c’est un bon costume. On dit que le ridicule ne tue pas, et je vous dis heureusement, sinon je serai mort depuis longtemps.

Une anecdote aux VCS à partager ?

Comme vous le savez peut-√™tre, je suis responsable d‚Äôanimation mais √©galement technicien son et lumi√®re sur les spectacles. Un jour j‚Äôai dit ¬ęj‚Äôen ai marre d‚Äô√™tre en cabine, je devrais √™tre sur sc√®ne¬Ľ. Sur un soir de cabaret, j‚Äôai d√Ľ √©changer ma place avec un animateur qui √©tait sur sc√®ne et que j‚Äôavais form√© pour faire le son et la lumi√®re d‚Äôun num√©ro √† ma place. Le num√©ro pr√©c√©dant le mien se terminait, j‚Äôai envoy√© la musique d‚Äôinter et √©teint les lumi√®res. Et l√†, √ßa a √©t√© un vrai p√©riple, traversant les coulisses, la salle de sport, la terrasse ext√©rieure dans la neige √† -10¬įC, en petits talons, collant r√©sille et robe moulante, en courant pour rejoindre mes coll√®gues sur sc√®ne. Et l√†, compl√®tement essouffl√©, j‚Äôai vu mon Directeur, Bertrand, rouge √† l√®vres d√©bordant, lunettes de mamie, et perruque cheveux ch√Ętains boucl√©s, pr√™t √† danser sur une chor√©graphie sur ¬ę√™tre une femme¬Ľ de Michel Sardou. Impossible de danser correctement ce soir-l√†, c‚Äô√©tait fou rire tout le long.

Depuis, j’ai continué à faire tous ces aller-retours, et encore aujourd’hui à Orcières, je continue.

Articles similaires